Astrologie, oui, mais...

A l'heure actuelle nous pouvons considéré que l'astrologie manque dans bien des cas de sérieux, je ne puis bien entendu émettre qu'un avis personnel, mais je pense qu'une bonne majorité de personne pourront être d'accord avec moi.

Notre époque est aussi une époque transitoire dans bien des domaines, le doute devient roi, la perte de confiance politique, religieuse, idéologique, familiale, médicale etc. ... est évidente, les sciences ne peuvent pas non plus fournir toutes les explications.

Ce mode de réaction attire aussi automatiquement les extrêmes, les peurs, l'augmentation de l'agressivité, (comme exemple : pour les USA le budget des prisons dépasse largement le budget de l'éducation nationale !), ce qui me semble être un signal très alarmant, les manipulations de tout ordre deviennent pour l'homme "fragilisé" des proies faciles.

Nous pouvons dire aussi qu'à travers ce passage, ce choix évident dans une société "malade" entraîne nettement nos responsabilités individuelle.

Tout n'est pas mauvais, mais qu'en faisons-nous ?

Si j'extrapole un peu de notre sujet cela me semble nécessaire, car à travers cet exposé, l'astrologie n'en n'est pas exclue, malgré pour que pas mal de personne sincère elle tient plus du farfelu que d'une soi-disant réalité, que je ne pourrai contredire vu son exploitation actuelle, mais il y a aussi des astrologues sincères.

Ce qui me chagrine le plus ce n'est pas de croire ou de ne pas croire à tel ou tel autre domaine, mais des préjugés fondés ou non sur soit des rumeurs ou même de certains faits ce qui empêche même le dialogue, pour moi, je ne vois qu'une absence de pensée personnelle sans expérience de vécu nécessaire. La véritable objectivité est difficile, mais elle est aussi le facteur indispensable à toutes découvertes ou recherches.


Les principaux facteurs de confusion en astrologie.

Les prévisions par signes dans les médias. A prendre plutôt comme un jeu, mais jamais comme une référence si même certaines concordances peuvent y être trouvées... sur le nombre il y en aura toujours.

La dépendance par l'astrologie. Si même chacun d'entre nous possède une certaine forme de destinée que nous appellerons chance ou malchance, comme d'autres peuvent dire karma, d'autres encore expérimentation de la vie etc., une chose apparaît principalement, notre spécificité personnelle, nos qualités comme nos défauts ainsi que nos antériorités. A travers chaque événement de la vie nous avons cette faculté de décision ou de choix, bien entendu certains événements laissent parfois très peu de choix, mais ici n'intervient pas mon propos, pas de fatalisme, de nos actions découlent aussi les réponses, nous avons toujours cette possibilité de canalisé notre potentiel (bon ou mauvais ?) au mieux de notre conscience, les événements eux-mêmes se transforment par la suite. Mais il faut concevoir aussi que l'effort dois y être en rapport

Etre né sous une bonne (ou mauvaise) étoile. Révèle plus du langage populaire, sans commentaire.

Quand vais-je gagner au loto ? et bien d'autres questions de ce genre, l'astrologie n'est pas de la voyance, certain possède des intuitions ou même de la voyance, ce que je ne conteste pas, comme chacun d'entre nous peut avoir des prémonitions plus ou moins développées, mais si nous restons dans le cadre purement astrologique ces précisions demeurent très délicates. La confusion est très grande dans ce domaine et bien des astrologues jouant le jeu et cherchant à satisfaire la curiosité de leurs clients, (ou leurs besoins de notoriété !), prennent des risques, un peu comme le trapéziste...


Retour page Astro.