Retour Info  

UN REGARD NORVEGIEN SUR LA MAFIA MEDICALE FRANÇAISE


Primum, non nocere! Ce principe implique avant tout que l'acte médical ne doit en aucun cas nuire. Tout médecin s'engage par ce serment d'Hippocrate à en suivre l'injonction. C'est la base de sa déontologie. Or, cette exhortation est aujourd'hui en général oubliée dans la pratique.

De plus en plus les médicaments de synthèse sont venus dominer presque exclusivement le marché durant le 20e siècle et les vaccins ont été appliqués déjà depuis le milieu du 19e avec des conséquences graves puisque ces médecines sont en elles-mêmes pathogènes. Il sera donc difficile au médecin, même s'il en est conscient, de ne pas avoir des problèmes avec sa conscience. Mais comme il a subi le lavage de cerveau de l'enseignement de l'école allopathique, il se résigne à se voiler la face et étouffer ses scrupules. Car, après tout, il faut bien vivre!

Le public, malgré un commencement d'éveil, n'est en général pas conscient du fait que la médecine est complètement soumise à des puissances d'argent cyniques qui, en prétendant défendre la santé publique, font en grande partie exactement le contraire. Ces activités sont soutenues par toutes les autorités des états, par les conseils de l'ordre des médecins etc. qui, servilement, protègent les intérêts de ces puissances. Or, comme nous venons de dire, tous les médicaments, pratiquement sans exception, sont plus ou moins néfastes parce que carrément pathogènes. Nous savons à travers des investigations indépendantes, entreprises dans plusieurs pays en Occident, qu'un bon tiers des hospitalisés souffre de maladies iatrogènes, c'est-à-dire qu'elles sont les séquelles de traitements médicaux. La cause de mortalité de ces maladies, engendrées artificiellement, constituent aussi un tiers de tous les cas. Après le traitement avec l'AZT la mortalité est pour ainsi dire de trois tiers!

Nous voyons à notre époque à quel point de nouvelles maladies apparaissent, toutes sortes d'allergies qui n'existaient pas autrefois, la fréquence du cancer a plus que doublé depuis la dernière guerre, de nouvelles affections virales, telles que le SIDA, sont apparues avec toute la propagande de terreur qui nous est servie à cette occasion. Quand nous voyons ce que coûtent ces maladies nous réalisons justement que l'industrie pharmaceutique est cyniquement intéressée à commercialiser des drogues pour ensuite "soigner" les séquelles de celles-ci avec d'autres drogues et ainsi de suite. Autrement dit, les profits comptent plus que les égards pour les malades. Pour ceux qui ne sont pas au courant, et c'est le cas de la majorité, tout cela pourrait sembler bien exagéré. La vérité terrible est qu'ainsi en est-il réellement!

Ce thème est documenté avec force détail et précision par le Dr. Guylaine Lanctôt dans son livre remarquable, "La Mafia Médicale". C'est une femme en colère mais qui pour autant ne se départit jamais d'une stricte objectivité. Je fus invité par un homéopathe en Norvège (je suis moi-même norvégien) à lire cet ouvrage et le commenter dans un article pour "Dynamis" qui est l'organe de l'Association Nationale des Homéopathes Norvégiens". Cette version française représente l'essentiel de cet exposé.

Le soussigné a durant un quart de siècle pris connaissance de toute une littérature stigmatisant les différents aspects de notre système de santé. Ce dernier livre est peut-être le signal de détresse le plus poignant qui n'ait jamais été publié. Naturellement, toute information de cette sorte est systématiquement occultée et démentie par cette même mafia avec tous les moyens de pression qu'elle exerce sur les médias. Dans ce domaine, le grand public et à un certain point le corps médical, sont parcimonieusement renseignés, voire souvent désinformés par des demi-vérités, pour ne pas dire des mensonges purs et simples. On ne voit, par exemple, pratiquement jamais ici en France, le berceau de la liberté d'expression, l'homéopathie décemment commenté dans les différents médias, sauf dans certaines publications spécialisées qui n'atteignent qu'une minorité. Comme téléspectateur assidu depuis 25 ans, je n'ai guère trouvé plus de 3-4 émissions valables sur ce sujet et alors en général reléguées aux petites heures de la nuit où toute la population active dort!

Mais l'aube commence à poindre à l'horizon dans la conscience des gens. Les autorités de la santé, orchestrées par le Dr. Bernard Kouchner, mirent l'interdit sur des remèdes homéopathiques indispensables, les nosodes classiques, sous prétexte qu'ils pourraient s'avérer contagieux (!) Cela malgré le fait que les homéopathes les emploient depuis 150 ans sans inconvénient et avec de bons résultats, voire "miraculeux" dans des cas donnés. Qu'on puisse avoir l'impudence de décréter une telle insanité en France où l'on sait qu'une vingtaine de millions ont plus ou moins recours à l'homéopathie, dépasse le seuil de l'idiotie.

Il parait que Dr. Kouchner reçut un millier de lettres de protestation personnelles et des centaines de milliers de signatures de protestation furent envoyées par des patients indignés. Maintenant l'interdit est levé. Il vaut donc la peine de lutter contre Goliath, une chose que nous avons vue en Norvège lorsqu'en son temps l'autorité, le Dr. Evang, jeta l'anathème sur l'homéopathie. Il est à l'honneur de la justice norvégienne d'avoir déclaré ce dispositif comme inconstitutionnel. L'homéopathie est depuis lors en pleine expansion dans ce pays.

Essayons de donner une définition de cette mafia qui sévit dans l'industrie pharmaceutique. Elle s'efforce naturellement d'agir sous formes légales et ici elle a pu avec son influence, et avec le soutien du corps médical, influencer la législation dans bien des pays en sa faveur, c'est-à-dire à travers toutes sortes d'interdits et de dispositions pénales, non seulement à l'encontre des thérapies alternatives, mais également de tout ce qui est susceptible de menacer ses intérêts. Il n'y a donc pas que les médecines alternatives qui font. l'objet de persécutions. Des médecins et chercheurs de formation allopathique tombent aussi victimes de cette chasse aux sorcières lorsque leurs résultats mettent en pièces les thèses officielles, devenant ainsi une menace aux intérêts de la mafia. Notre grand scientifique, le professeur Benveniste, découvrit lors de ses recherches que l'eau possède une capacité de "mémoire". Il constata par ses procédés que l'image énergétique ou fréquentielle de la substance-mère est présente dans les hautes "dilutions" homéopathiques immatérielles. Il avait ainsi démontré scientifiquement que les remèdes homéopathiques sont une réalité active. Ce fut un tollé d'indignation dans le camp officiel qu'un homme de science de sa stature ait pu s'abaisser à défendre une telle hérésie! Quelques journalistes assoiffés de scandale et assistés par un "magicien" de music-hall (!), vinrent le voir pour une interview. Par une manipulation truquée ils réussirent à convaincre l'opinion que la découverte de notre éminent chercheur était purement et simplement une supercherie! Nous sommes évidemment ici dans un domaine de science quantique, inaccessible à l'esprit primaire qui suit les idées de la science matérialiste-mécaniste qui ignore, et veut ignorer, ce qui se situe au-delà du spectre électro-magnétique. Résultat: toutes les subventions qu'il avait reçues furent coupées et il dut continuer ses travaux avec ses propres moyens modestes.

Le sort du Dr. Beljanski ici en France est un autre exemple de ce genre de persécutions. Ce chercheur aurait mérité tous les prix Nobel de ce monde pour son travail. Lorsque les résultats de ses travaux venaient ébranler quelques dogmes des officiels, soutenus par le prof. Monod, lui-même prix Nobel et directeur de la section médecine du CNRS, notre éminent chercheur fut l'objet d'une véritable haine de la part de ce mandarin. Par force de son autorité, il fit tout ce qu'il pouvait pour contrecarrer Beljanski et le priver de tout soutien public. Or, un beau jour, ce dernier publia un livre sur ses travaux, "La Santé Confisquée", qui provoqua la colère des officiels, peut-être justement parce que ses thèses étaient irréfutables. Orgueil, que de crimes sont ourdis en ton nom! Quand il eut l'audace de guérir le SIDA avec succès et sans séquelles avec ses propres médicaments, et également certaines formes de cancer avec davantage de réussite que par la chimiothérapie, cela fit déborder le vase pour ces inquisiteurs récalcitrants. Il fut arrêté comme un criminel du droit commun et menottes aux mains transporté en TGV à Paris. Son laboratoire plein de médicaments qui auraient pu sauver bien des malades de SIDA, fut brutalement détruit par la maréchaussée comme s'il s'agissait d'une officine clandestine de drogues dures! Dans cette horrible épreuve notre grand homme mourut. Ce fait restera pour l'avenir une tache honteuse dans notre histoire, un scandale qui eut lieu presque inaperçu. Voilà un cas aussi criminel que l'affaire Dreyfus qui en son temps empoisonna la société française, mais alors tout se passa en plein jour.

En France il est donc interdit de guérir le cancer en dehors de la chimiothérapie et des rayons. Dans ce domaine la liste des martyrs est longue. Après Beljanski il faut mentionner notammment Solomidès, Prior, Hamer, Lagarde, Kousmine, Joyeux et Voisin. J'y ajouterai le nom du Dr. Naessens. Notre Dr. Lanctôt dit qu'elle "découvrit qu'il était l'un des médecins le plus chargé d'hérésie pour en conclure qu'il est le meilleur, car plus on fait du bien plus on sera contrarié par les autorités".

Le Dr. Naessens, après avoir été persécuté et vilipendé par les autorités françaises et mis au pilori par la presse dans une campagne de dénigrement indécente, émigra au Canada où il peut depuis lors faire bénéficier les malades de ses soins en toute tranquillité. Au début on lui fit un procès mais qui fut suivi de relaxe devant le constat de l'efficacité de sa thérapie. Sa préparation, dite 714-x, injectée dans le ganglion lymphatique, n'est pas directement curative mais,à l'instar d'un traitement homéopathique correct, met l'organisme en état de se guérir lui-même.

Un mot sur les vaccins. Des enfants sont infligés d'anormalités catastrophiques après avoir été vaccinés. Aux Etats-Unis, 20% des enfants vaccinés ont subi des dégâts dégénératifs au cerveau. Tout semble aussi indiquer la probabilité que la vaccination massive est la cause de la violence et de la criminalité croissantes, bref des effets secondaires inquiétants qui échappent de plus en plus à tout contrôle. De nouveaux types de virus se sont développés par des manipulations biologiques. Ainsi on découvrit que les cellules rénales prélevées à des singes rhésus, employées pour le vaccin anti-polio, étaient infectées d'un autre virus, le SVLIO. Des millions d'enfants ont été infectés par ce dernier avant qu'on s'en soit rendu compte!

On a démontré que des tumeurs au cerveau sont 13% plus fréquentes chez des enfants de mères ayant été vaccinées avant leur grossesse. En 1980 des chercheurs découvrirent que 20% des tumeurs au cerveau humain étaient infectées de SVLIO par les vaccins. Plus tard on constata que le virus HTLV4, provenant d'une autre espèce de singe africain, engendre la leucémie et que le HTLV3 est le virus qui est la cause du SIDA. Les gens peuvent bien se poser la question: "Pourquoi avons-nous cette épidémie du SIDA?"

Combien savent, par exemple, que 45% des moyens dont dispose UNICEF, sont employés pour vacciner les enfants du tiers-monde? Il faut bien être insensible pour ne pas en avoir froid au dos!

Il faut se rendre compte que toutes les informations que les autorités nous dispensent, sont souvent loin de la vérité. Il nous est dit tout le temps - et c'est une superstition générale - que les vaccins sont préventifs des épidémies lorsque la vérité est tout le contraire: les vaccins déclenchent des épidémies! Après une vaccination de masse de la population africaine, celle-ci a été mise en contact avec le HIV pour des raisons que nous venons de voir. Pour la majorité de ces millions de pauvres, le traitement officiel du SIDA est exclu, coûtant, comme on sait, une fortune annuellement par individu. Est-ce donc le dessein machiavélique d'affaiblir les peuples d'Afrique afin de les subjuguer à terme et ainsi sans entraves pouvoir s'approprier toutes les richesses restées inexploitées sur ce continent?

Encore un mot sur le SIDA. Durant une décennie, les malades ont été médicalisés avec l'AZT, un poison mortel. En tout cas, peu nombreux sont ceux qui ont survécu à ce traitement et alors en quel état! Un grand virologue américain, le prof. Peter Duesberg de Berkeley University annonça, il y a une quinzaine d'année, que l'AZT n'avait jamais guéri quiconque dans ce monde et que les effets secondaires pourraient s'avérer redoutables. Après cette déclaration, les subventions qu'il avait reçues (l'équivalent de 1.250.000 francs par an) furent coupées. Sa déclaration fut naturellement occultée par l'industrie pharmaceutique avec tous les moyens de pression qu'elle exerce sur les médias. Par la suite les médecins l'ont prescrit sans broncher avec les résultats que l'on sait.

Maintenant cette drogue entre en synergie avec deux autres éléments, la-dite tri-thérapie, causant moins de souffrances aux malades, pour à la fin leur donner un semblant de guérison. En pareil cas le fait est que le virus se réfugie dans les leucocytes, mais après l'arrêt du traitement il est susceptible de se libérer et continuer à faire ses ravages. Le malade est ainsi supposé continuer le traitement pour le restant de ses jours. Voilà qui représente une fortune annuellement pour l'individu et les assurances maladie, mais quelle aubaine pour la mafia âpre au gain!

Homme, il est grand temps que tu sortes de la léthargie de ton ignorance! Il faudra lire le livre du Dr Lanctôt pour que tu deviennes conscient de ces dangers qui te guettent avec la bénédiction des "milieux autorisés". Nous sommes maintenant relativement bien renseignés sur la pollution de la nature et les effets néfastes sur l'agriculture des pesticides etc., imposés par l'industrie chimique. Toutefois, comme nous en sommes maintenant conscients, les effets sur nous des médecines de synthèse sont ô combien plus graves. Si nous ne réagissons pas - et ça urge - nous serons tous comme des rats de laboratoire dans des expériences démoniaques où Mammon est maître. Malades de tous les pays, réunissez-vous!

Anton Von der Lippe



 Haut page
Lire: 

La Mafia Médicale
Dr. Guylaine LANCTÔT
Ed.Voici la Clef
B.P. 13
Coaticook
JJA 258 - Québec / Canada

Source : http://www.motus.ch/dossiers/sante/Primumnonnocere.html#top