Livre d'OR.   Forum.

Octobre 1999

Vulnérabilité 1.

Dans cette question sur la Vulnérabilité de l'Humanité , il est parfois stupéfiant de voir le peu de connaissance sur les véritables lois fondamentales des équilibres naturels dans les relations humaines et du milieu. Comme aussi cette méconnaissance de soi-même ! Les "prédictions" en tenant compte de cela deviennent tellement faciles à long terme.

Même une simple réflexion de psychologie élémentaire nous donnerait bien des réponses, mais cette "fuite" en avant manquant totalement de "bon sens" à travers les auto-protections individuelles, même si ceux-ci (les plus malins), croient échapper à travers leurs spéculations, pour un temps, bien sûr, mais les hommes comme les civilisations, comme les sociétés, changent et meurent. Le fruit de ceux-ci se retrouve à travers leurs enfants malheureux qui ne sont en réalités qu'eux-mêmes.

Dans le thème développé ci-dessous par "Candide", les principales caractéristiques signalées concernent l'occident, malgré que bien des attributs se retrouvent dans le monde en général et principalement dans ce que nous appelons ceux qui "réussissent", je ne voudrais pas accuser les véritables "réussites", mais ceux à qui je m'adresse le comprendront.

Bâtir une société en ne tenant compte que de sa "croissance" économique est un leurre qu'il faudra affronter dans les années qui viennent. Mais si l'humain doit vivre cette expérience, le fruit amer de celle-ci sera sa récolte.

Blop.

Vulnérabilité de l'Humanité.

Candide me montre un paysage ou on voit des gens, beaucoup de gens, une foule de gens sur terre, qui sont là déjà depuis des siècles, des nuages noirs qui descendent sur eux, des nuages noirs qui sont déjà descendus sur leurs têtes ou qui les ont pénétré à partir de la tête jusqu'au coeur, jusqu'au ventre, jusqu'au pieds.

Les nuages noirs de l'indifférence, il y a encore d'autres nuages noirs qui descendent et qui vont descendre dans un avenir assez proche et cela est une autre sorte de nuages, ce sont des nuages plus physiques avec des particules de cendres, des cendres sur toute l'humanité, qui assombrisent l'humanité, qui l'affectent, non seulement dans sa tête, mais dans son coeur, dans sa corporalité, dans sa physiologie, dans ses instincts et qui affaiblissent son pouvoir de régénération, ces nuages, eux aussi descendent au pied des gens.

Puis viendra encore d'autres nuages avec d'autres ombres, avec des cendres brûlantes, qui abîmeront la peau des humains, qui abîmeront leurs cheveux, qui abîmeront tout ce qui les délimite du monde qu'ils tolèrent. Alors seulement, pour ceux qui seront encore là, certains d'entre eux se rendront compte de leurs turpitudes et appelleront à la clémence, à la miséricorde, au pardon et demanderont que la clarté revienne, tout doucement.

Quel est la caractéristique de votre tournure d'esprit ? , vous êtes vous demandé en quoi vous êtes vulnérables ? , comme vous n'êtes pas les pères et les mères de l'humanité, vous avez demandé cela pour vous, mais si vous aviez été les pères et les mères de l'humanité vous auriez demander : "En quoi j'ai rendu les humains vulnérables ?", au lieu de poser cette question : "En quoi l'humanité est-elle vulnérable ?".

Et en quoi j'ai rendu les humains vulnérables, vous répondez.. à votre propre question. Donc en quoi êtes vous devenu vulnérable ? dans le fait de ne pas penser au mal que vous avez pu faire, à l'ignorance d'autrui, car ce mal cette ignorance sera retournée contre-vous.

Certains appelle cela aussi : Les lois de cause à effet ou le karma, en d'autres termes cela est la même chose, comme le karma des nations...

Le plus ignorant lorqu'il arrive une catastrophe dit habituellement : "mais je n'ai pourtant rien fait de mal" et pourtant, le mal n'est-il pas l'indifférence à autrui ? , l'indifférence folle, l'indifférence voulue à autrui à ces malheurs et au fond à ces victoires... , une ombre de frustration et de révolte qui se retourne contre vous.

Vous cherchez à être intelligents surtout dans l'ingéniosité, mais tant que vous ne chercherez pas à connaître l'autre, je parle ici de tout ce qui est dans la vie pratique, de la vie de tous les jours, de la vie économique, des relations habituelles entre les êtres démunis, tant que vous ne cherchez pas à connaître l'autre, mais uniquement à connaître les produits qu'il fabrique, vous êtes ignorant...

Vous avez créé la mondialisation ce qui rend plus facile les échanges des régions, ce qui améliore le commerce puisque vous pouvez commander 10 kilos d'uranium directement au Rwanda et vous avez les banques, mais vous ne vous demandez, je parle ici en général, quels sont les hommes qui ont gratté la terre pour en sortir l'uranium caché dans des rochers, dans quelles conditions ils ont travaillés, pendant combien d'heures par jour et combien d'années... sont-ils protégés ? , leurs mains sont-elles protégées ? leurs habillements sont-ils suffisamment protecteurs ?, vous vous demandez seulement si les prix qui vous sont proposés sont concurrentiels, si la matière sera livrée rapidement.

Ainsi donc cette mondialisation est bancale, vous avez aussi créé l'Europe, vous dites que c'est l'Europe des Nations, mais il n'est pas certain que vous avez créé l'Europe des Nations, vous avez créé un régime commercial, économique, judiciaire, monétaire, dans les différents pays de l'Europe, vous avez fait quelques efforts pour comprendre les différentes cultures, mais cette union européenne n'est tout de même pas un mariage d'amour, c'est un mariage d'intérêts. De même que cette mondialisation ne tient absolument pas compte de la fraternisation et de la solidarité.

Tout en commerçant, tout en correspondant par exemple avec des sociétés Coréennes ou d'Indonésie ou du Venezuela vous n'avez pas touché le coeur de ces Nations, je vais dire de ces peuples, alors la mondialisation est bancale, il lui manque le principal, comme cela manque aussi à l'Europe.

Ce que vous avez créé il lui manque le principal, la solidarité du coeur et lorsqu'un événement grave arrivera sur l'Europe, vous n'aurez pas, pas maintenant en tout cas, la force de l'unité.

Après tout que veux dire "COURAGE" le mot courage est lié à l'étymologie du mot "COEUR" , être d'un seul coeur, voilà la force. Donc là où vous croyez que vous êtes fort, c'est-à-dire indifférent, non sentimental, non atteint, c'est là que vous êtes le plus faible, il vaut mieux être atteint et puis réagir. Lorsque la carapace est trop dure elle devient aussi friable ou bien conduit aussi à l'absence de la curiosité et l'agressivité.

Donc on pourrait dire que vos vulnérabilités sont dans votre vie facile, dans certaines préoccupations que vous créez, vos goûts de luxe, vos côtés enfants gâtés, je parle ici de l'occident, cela est encore un aspect superficiel, mais vous êtes devenus sur le plan physique et psychologique fragiles au niveau de votre conscience, vous ne supportez plus bien les intempéries et vous voulez avoir un W-C anglais bien propre et stérile.

Si vous aviez au moins l'attendrissement, une percée dans cette carapace alors du point de vue spirituel et du point de vue même matériel, dans un temps relativement court votre vie changerait.

Donc votre vulnérabilité est dans la dureté de la carapace de votre coeur, qui n'exprime plus cette oxygénation d'échange, d'aération, qui vous cristallise. Bien sûr, si vous êtes assez courageux pour avoir une vie simple, être plus près de la nature, à être débrouillard, la pratique du troc et des échanges dans votre région, cela est déjà bien, c'est déjà quelque chose si c'est à cela que vous pensez.

Je prendrai un autre exemple symbolique : Vous mangez des pommes de terre et de temps en temps vous aimez manger avec le poulet du riz au curry, avec la sauce curry sur le poulet et cela vous plaît.

Un enfant vous demanderait, d'où vient le riz ? , vous diriez de Chine, alors qu'actuellement il vient plutôt d'Indonésie ou d'Amérique, donc c'est déjà une erreur, de l'ignorance. Mais supposons que ce riz vienne encore de Chine, dans quelle région est il cultivé et comment ont travaillé ces gens pour vous préparer ce riz, pour le faire à votre goût. Pour le curry, comment ont fait ces gens pour vous donnez cette poudre si odorante ?

Et pourtant vous avez acheté ce riz, ce curry.

Quelle est la boissons la plus bue dans le monde, vous diriez le café ? , alors que c'est le thé. Parce que vous vous aimez le café et que vous voyez dans votre entourage que l'on boit celui-ci, c'est aussi une ignorance, une ignorance de l'autre. Vous faites la micro chirurgie du coeur, mais vous ne savez pas que des milliers de personnes boivent du thé.

Donc cette unité de six milliards de personne n'a pas de cohésion . Chaque être ne voit que ses copains.

Reprenons d'autres aspects de votre vulnérabilité, ici n'étant que purement mathématique.

Imaginez des enfants dans votre appartement (en supposant que celui-ci puisse les contenir !) : 10 enfants qui jouent, mais si vous en mettez 20 et qui ne sont pas préparés, qui ne sont pas éduqués à être ensemble au début ils vont peut-être s'amuser, mais cela vas très vite dégénérer.

Donc chez vous, dans votre humanité actuelle, vous êtes très nombreux à ignorer d'autres cultures, imaginer donc sur cet exemple de 20 enfants dans votre appartement qui sont tous de couleur, de culture, de standing différents, ils vont très vite reconnaître ceux qui leur ressemblent, d'un côté les noirs, d'un côté les blancs etc. , parce qu'ils ne sont pas préparés.

Dans votre humanité, est-ce que quarante années auraient été suffisantes, même si vous les aviez cultivés, non, cela n'est même pas suffisant, donc vous avez là aussi une vulnérabilité.

Il y a de nombreuses vulnérabilités, tout en ayant une vie peut-être plus longue, vous êtes moins robustes, il vous faudra retrouver l'appel côté abstrait lorsque le troisième nuage avec ces particules incandescentes descendra sur la terre et à ce moment là vous aurez déjà retrouvé une certaine fraternité, mais pas suffisante.

Votre manque d'appel aujourd'hui, la spiritualité n'est pas uniquement de tendre son assiette à l'autre, c'est aussi lever les yeux au ciel ou si vous voulez pénétrer au fond de votre coeur, seul, recueilli, dans un silence absolu ou en groupe mais dans le même silence, le même recueillement. Que vous soyez athée ou croyant.

Donc sur le plan qui nous préoccupe, c'est à dire le plan spirituel votre deuxième vulnérabilité après l'indifférence et la dureté du coeur, c'est le manque de recueillement. Quand la carapace est cassée et que le malheur des autres s'infiltre dans votre coeur, vous souffrez, mais après vient le recueillement et l'appel à Dieu. L'amour des hommes est le nom de Dieu.

NB: En employant ce mot de Dieu, je ne vise aucune religion particulière, celle-ci ayant fait et faisant encore bien trop de division et d'incompréhension dans des concepts étriqués suivant les personnalités humaines (malades) cherchant principalement des pouvoirs personnels ou ayant des puissantes frustrations, (je ne vise pas les hommes sincères dans leurs coeurs !), qui devront un jour avoir cette dimension d'une bien plus grande unicité (conscience), alors même le terme de religion disparaît, pourquoi ?, parce que religion vient aussi de re-lier et lorsque le re-liement est fait, n'apparaît plus que l'unicité des choses, donc la réalité, à vous maintenant de comprendre ce que Candide essaie de vous dire parfois d'une manière symbolique.

Le manque d'amour de Dieu, l'ignorance de vous-même, je vous ai parler de l'ignorance d'autrui et maintenant je vous parle de l'ignorance de vous-même, car vous êtes Dieu, car c'est l'âme éternelle qui est incarnée dans ce corps et cette âme a accepté ce corps, elle les a choisis et en subit aussi les conséquences, elle les assume et vous avez oublié qu'elle peut tout déranger.

Tant que vous faîtes attention à votre corps et à votre personnalité, tant que vous avez oublié que le vrai pouvoir est dans votre âme immortelle qui peut résoudre tous les problèmes et qui à choisi ce problème-là, pour bouger, pour évoluer, si je pouvais comparer l'âme à quelque chose de matériel, cette matrice dans laquelle vous êtes, l'âme plonge dans celui-ci, elle se déploie, elle brasse, elle se développe, elle améliore ces connaissances comme après elle ira explorer un autre océan, si je vous dis cela c'est parce que vous ne le savez pas, c'est pour que vous me croyez, mais croire n'est pas encore aussi bien qu'expérimenter, mais cela est déjà une première chose.

Croire, c'est aussi croire la personne qui dit voilà la route vers le soleil c'est par-là !, et vous croyez le type qui vous a dit ça ! (Encore un naïf !), vous vous dirigez, mais en cours de chemin vous n'en êtes vraiment plus tout à fait sûr le doute s'empare de vous et vous croyez même que tout va s'écrouler, mais quand vous constatez que le "secret" du soleil vous dirige vers des paysages correspondant à une nature plus éclatante.

Candide Candide.


NB: Si cette période de confusion est nécessaire dans son expérimentation, bien des anciennes valeurs manipulées disparaîtront, car seule cette expérimentation dans un vécu est capable d'abolir et de faire connaître réellement les erreurs, comme parfois il faut beaucoup, beaucoup, de temps, l'aide pouvant paraître cruelle de la nature nous y aidera également, (cherchons nous aussi à la comprendre ?), incompréhensible pour beaucoup, mais nos carapaces sont aussi à l'image de celle-ci, comme bien des âmes se sacrifieront pour d'autres prisonnières de leurs enveloppes (personnalités). La "punition" n'existe pas dans le Cosmos, elle n'agit que sur les nécessités d'ouverture de nos consciences en nous mettant en face de nous-mêmes, si même il faut des milliers d'années, donc en finale pour un bien.

[Début page.] [Retour page d'acceuil]

Pourquoi faut-il toujours des évènements durs qui touche l'homme personnellement, pour que celui-ci devienne plus humain ...

Dans le cadre de cet exposé sur notre "vulnérabilité", tant de racines fructifient autour de notre "indifférence", que les causes à effets sont bien souvent oubliées, ne voyant aussi que les "méchants" dans leurs expressions tellement diversifiées, qui ne sont au fond que des résultats prévisibles.

Mais comme dans de certaines maladies ou dans les imprudences, les évolutions de celles-ci en portent des fruits parfois bien amer. Au fil du temps les "semailles" font jour, nous sommes alors bien étonnés de voir des effets "incompréhensibles", accusant la "malchance" ou notre voisin.

Le tissage de cette toile remonte parfois bien loin, qu'il est même difficile d'en connaître les "initiateurs", mais eux aussi ont parfois été des victimes, les mal aimés, les rejetés ou dans leurs folies deviennent les despotes de demain sous tant d'aspects divers, que cela soit au niveau du pouvoir ou de l'argent et deviennent même totalement inconscients des causes profondes tellement enfouies, oubliées, reniées.

Nous pouvons retrouver cela au niveau des nations, des sociétés, des familles, des individus ou cette transmission devient comme une réaction en chaîne.

Inéluctablement intervient aussi la perte du sens de la vie, de la révolte à la tour d'ivoire, la peur de perdre, la peur de l'autre, comme pour d'autres aussi la plongée vers les plaisirs faciles, ce que l'être ne possède plus en lui... il le cherche à l'extérieur...

Sommes-nous capable d'essayer de comprendre les causes profondes, là où justement existe le vrai remède, sans devoir comme dans bien des cas devoir faire appel au "docteur pompier" qui devient alors la seule possibilité, mais n'est pas capable de résoudre ce processus, tout au plus y mettre un répit.

Comme dans l'étude et les progressions de l'ADN les "mémoires" naturelles existent, depuis la plus petite plante à nous même, nous sommes bien obligés de le constater. Cela se "fabrique" pendant des milliers d'années et le terme est encore bien en dessous de la vérité envisageable.

Mais n'allons pas si loin, nous croyons que seulement nos actions peuvent engendrer des résultats, mais nos manières de penser, notre psychologie profonde engendre aux cours des siècles cet inconscient collectif.

Le vrai danger n'est pas seulement lorsque que nous sommes dans des positions "difficiles", mais surtout lorsque bien assis dans notre fauteuil et que nous contemplons cette "humanité" ou notre voisin en difficulté, non pas qu'il faille s'occuper des affaires qui ne nous regardent pas, mais cette "indifférence" provocatrice à de véritables appels "au-secours", même ci ceux-ci sont représentés par de la violence, je dirai même surtout ! .

Cela n'est pas par des lois ou seulement quelques personnes bien intentionnées que le remède s'y trouve, mais chacun pris individuellement est aussi responsable, l'éducation depuis la plus tendre enfance est tellement importante et il ne faut pas rêver , le chemin est encore long, mais il est solide.

Si vous savez gaver votre tête... apprenez maintenant à gaver votre coeur ! .

Beaucoup de choses alors, que nous croyons importantes, seront même mises à la poubelle. Cela est aussi réapprendre à marcher sur nos deux jambes, mais comme dans toutes rééducations il nous faudra aussi beaucoup de courage.

Bonne chance ?

Blop.

Vulnérabilité, manipulations, terrorisme ?

Il y a des gens qui hurlent intérieurement, ou bien qui n'ont jamais connu de mots ou pas de mots assez forts pour dire leur révolte, qui hurlent de ne pas se sentir exister pour personne et qui veulent s'exprimer par une action d'éclat, action qu'ils croient personnelle à travers une organisation qui malheureusement est froide, calculatrice, organisatrice avide de pouvoir à travers une culture qui elle aussi ne se sent exister pour personne.

Le culte du veau d'or écrase tout sur son passage. Beaucoup de gens dans le monde ont accepté le culte du veau d'or d'une manière inconsciente. Mais tout le monde ne l'accepte pas et dans ceux qui ne l'acceptent pas ils y a des personnes qui sont ulcérées d'être écrasées et ignorées dans tout ce qu'ils ont de plus cher, leur personne, leur famille, leurs coutumes, leur race, leur foi.

Pourquoi ignorons-nous systématiquement ce qui ne nous est pas familier ? Pourquoi ne sommes-nous pas plus curieux de l'autre ? , de sa manière de vivre et de penser. Cette ignorance vautrée sur le piédestal de la prétention de l'occidental peut nous être fatale.

Bien sûr ces reproches que je fais à l'occident sont largement utilisés par des manipulateurs, futurs hommes de pouvoir, là où les opprimés, les gens de couleurs, les gens sans portefeuille ont des oreilles pour les entendre.

Que ce soit sous des aspects religieux ou politique se sacrifient pleinement au veau d'or...

L'écoute, la prévention, l'échange, tuent plus certainement la "bête" en lui ôtant sa nourriture... que toute l'escalade des moyens répressifs qui par la suite deviennent malheureusement la seule issue ? et fait encore profiter et croître la "bête". Je pense que nous manquons aussi.. d'éducation.

Cette époque de transition est très importante pour l'avenir des nations, la masse des problèmes non résolus qui est simplement liée à l'EXISTENTIEL de chaque individu, la reconnaissance de sa personne en tant que citoyen à part entière et non absorbée par quelques systèmes subtils qui entrave sa propre LIBERTE de CHOIX, la résolution par une soi-disant CROISSANCE purement économique est un leurre incroyable à l'échelle planétaire en tenant compte des variétés culturelles et individuelles.

Nous avons perdu l'art de vivre, le respect de l'autre. Il est facile d'attiser les masses fragiles, de créer de faux idéaux afin d'en tirer le profit économique et le pouvoir, c'est aussi une forme de terrorisme très destructeur par sa forme insidieuse.

Aucune nation n'est plus capable de résorber sa dette, ne voyions nous pas que nous sommes tous enchaînés à des degrés divers et inconscients. Combien nos systèmes sont vulnérables. Allons-nous continuer à faire ce jeu destructeur, les gouvernants honnêtes ne savent plus que faire étant eux-mêmes soumis à une machine infernale, la solidarité entre les citoyens devient monnaie rare.

La solution existe peut-être ? chaque individu doit réapprendre à penser par lui-même ce qui devient de plus en plus rare, malgré les apparences, même certains intellectuels devenus prisonniers d'une idéologie ou encore obnubilés par leurs problèmes personnels.

Le manque d'espérance pour la majorité est devenu un problème crucial, il faut retrouver des motivations n'ayant pas pour but exclusif le rendement économique, les vrais idéaux étant étouffés par cette course qui pour certains encore dans le jeu est de la survie. Est-ce une guerre ? , c'est profondément triste de voir cette dégradation, donnez-vous la main s.v.pl. nous avons besoin des uns et des autres avant qu'il ne soit trop tard...  

Candide Candide.

Croire qu'il suffit de créer une Mondialisation ou une Europe sous les aspects économique, judiciaire, monétaire avec quelques petits efforts pour comprendre les différentes cultures est faire preuve d'une profonde ignorance de la psychologie humaine si cette Mondialisation ou Europe ne tient pas compte de la fraternisation et de la solidarité.

Cette "carapace" que nous créons par notre " indifférence" portera inéluctablement des fruits.

La récolte n'est absolument pas difficile à entrevoir.

Espérance...

[Début page.] [Retour page d'acceuil]