Accueil Blop    Livre d'OR.   Forum.
Introduction.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, surtout pour ceux qui ne connaissent pas Candide.., ce thème sur la sexualité est basé uniquement sur les aspects fondamentaux de celle-ci, qui ne sont au fond que les sources de notre humanité et des récoltes à laquelle elle puisse prétendre.

Nous en arrivons même à ne plus voir dans la sexualité qu'une simple fonction organique ou encore à employer des termes comme "faire l'amour" alors que la véritable signification d'amour s'y trouve parfois si loin ...

Nous ne parlerons pas ici de tous les aspects émergents de la sexualité, mais de ses racines les plus profondes, qui bien souvent sont totalement "oubliées" ou alors aussi nous nous perdons dans une multitude d'effets de surface, qui elles-mêmes ne sont en fait de ce processus élaboré "naturellement" génétiquement au court des âges de notre humanité ou même maintenant certains "chercheurs" cherchent à modifier "artificiellement" ce processus, cette mémoire élaborée sur des millions d'années.

Certain de ceux-ci (pas tous) croyant sans doute que la "nature" elle-même ne possèdera pas de réponse. Mais nous savons tous aussi que certaines réactions "naturelles" peuvent prendre parfois des allures catastrophiques qui révèlent alors seulement notre incapacité.

Car cette mémoire naturelle comme l'ADN est un formidable livre ayant une "expérience" sur des millions d'années, si ces réactions sont lentes et "prudentes" elles tiennent TOUJOURS compte d'un ensemble, qu'il faut bien dire ..., nous dépasse et pensant faire "mieux" nous en oublions totalement les racines ainsi que nos propres responsabilités ayant engendré des situations, il faut bien le reconnaître aussi ... parfois inextricables.

Cette formidable "mémoire" n'est pas qu'une simple mémoire, mais "crée" par elle-même les "adaptations" nécessaires à tous les processus vitaux de cette planète, si même les destructions sont nécessaires pour les rééquilibrages ou renouvellements des vies de quelques sortes soient-elles,  nous ne pouvons y voir aussi qu'une forme "d'intelligence" très difficile à appréhender à travers nos concepts de temps bien trop limités.

Ou même le hasard ne devient que la monnaie de notre ignorance de certaines lois fondamentales si simples et .. reniées par les complexités de surface ou même déjà les "microscopes" s'égarent .. ne voyant encore que les aspects très très limités ne pouvant tenir compte de TOUS les autres organismes vivants.

Si j'ai un peu "débordé" de notre sujet principal, cela n'est que pour faire apparaître que tout est lié.

Je laisse la "parole" à Candide, qui avec cette simplicité vous démontre aussi que parfois nos "chemins" sont bien plus simples.

Son préambule vous surprendra peut-être, mais laissez-vous aller dans cette histoire.

Blop

La sexualité dans l'humanité. (Candide)

Pourquoi y a-t-il tant de problèmes actuellement.

Préambule.

Lorsqu'un homme ou une femme vient d'avoir une grave déception sentimentale, il dit "moi je ne veux plus de cela", je ne veux plus de femme dans ma vie ou je ne veux plus d'homme dans ma vie, je ne veux plus tomber amoureux. Maintenant je veux être peinard tout seul ou toute seule, ne plus avoir d'ennuis, ne plus avoir de problèmes qui font trop souffrir, nous vous entendons dire cela de temps en temps dans votre existence.

Et pourtant si nous avec vous avions fait des individus parfaits et que nous avions à faire à des entités parfaites, qui seraient pour chaque individu à la fois homme et femme, ces êtres continuellement satisfaits et apaisés ne chercheraient pas une complémentarité puisqu'ils, comme les dieux et comme vous l'avez eu il y a très longtemps, ils auraient tout en un seul être.

Alors ils s'assiéraient et se contempleraient eux-mêmes, comme "Dieu", mais l'homme qui vient de se plaindre, qui ne veut plus de femme dans sa vie et à qui ont proposerait une chose pareille, ses cheveux se hérisseraient d'horreur sur sa tête, il dirait "moi je ne veux pas être à la fois homme et femme et rester assis là à me contempler moi même !", je vais tout de suite m'ennuyer, c'est stérile il va dire, c'est égoïste, je vais m'ennuyer et je n'expérimenterait plus rien, je serait comme un légume, ce qui n'est pas du tout vrai.

Mais vous croyez cela justement parce que vous n'êtes pas Un, vous êtes divisés, vous êtes tantôt mâle, tantôt femelle, et vous avez besoin de votre complément. Donc nous avec vous, dans un accord mutuel, nous avons il y a très très longtemps, très très longtemps, fait de telle sorte que vous soyez divisés en mâle et femelle, non pas que nous avions peur que vous vous ennuyez, mais parce que ce lieu, cette terre est un lieu de procréation, de construction, de matérialisation donc d'expérimentation.

Vous êtes là un homme seul ou une femme seule dans la force de l'âge et toujours constamment quelque chose en vous cherche, même si après un échec vous le refusez, c'est aussi biologique, c'est aussi pour que l'humanité où il y a la mort retrouve aussi la vie. Cela est un des aspects de la nécessité de la sexualité, puisqu'il y a mort il faut aussi qu'il y ait vie, puisque l'humanité n'est pas éteinte, puisqu'elle est là à expérimenter. Un autre aspect de la sexualité, je veux dire quand on parle de sexualité je parle en ce moment de la situation d'être amoureux.

Cela fait partie de vos expérimentations sur le plan affectif, sensitif, mental aussi, en somme la sexualité est une des voies pour vous apprendre l'amour, pour vous réapprendre l'amour, la sexualité et aussi l'amour maternel et d'autres choses encore qui sont des chemins pour développer l'amour. Bien sûr si vous étiez Un, à la fois homme et femme vous auriez l'amour inné, mais imaginez que vous soyez en même temps des individus séparés et avec des expériences séparées vous pourriez à ce moment là, connaître l'amitié par exemple, qui est aussi une forme d'expérimentation affective.

Mais revenons à notre question.

Je voulais vous donnez ce préambule pour vous faire admettre que c'est vous qui avez voulu la sexualité avec nous, cette conception d'unité serait vue d'un ennui et d'une stérilité psychologique d'être à la fois homme et femme. Parce que vous avez en vous depuis très longtemps ce besoin d'expérimentation. Dans l'attrait parfois suivi de répulsion, dans le plaisir et la peine, dans la recherche et la curiosité de l'autre, de quelque chose d'autre. En quelque sorte la faculté qui vous est donnée d'être amoureux est une quête spirituelle à ses débuts.

Maintenant je vais répondre à cette question.

Puisque le problème est là, dans toute l'humanité, ce problème est là dans toute l'humanité comme des plaies béantes sur tout ce qui est relation entre hommes et femmes, appelons plutôt cela comme ça, plutôt que d'employer le terme de sexualité, je poserais plutôt la question, pourquoi il y a tant de problèmes entre les hommes et les femmes, tant de choses douloureuses, des divorces, des humiliations réciproques, des incompréhensions, des compétitions, des guerres, que l'on appelle parfois être sexiste, donc vouloir faire la guerre à l'autre sexe, cela est aussi pour votre humanité actuelle un réel danger, parce que vous n'attirez pas des entités harmonieuses dans ces conditions. (vos propres enfants).

Parce que tous ces états émotionnels vous perturbent et lorsqu'ils sont obsédants, ces obsessions d'être vous-même et de découvrir par moment ce restant d'unité que vous avez tous, il vous en reste un tout petit pourcentage que vous pourriez grandir et  certains l'ont grandit. Absolument comme quelqu'un qui n'aurait qu'un morceau de foie ou de poumons il peut le grandir, le développer et alors vous êtes Un et vous n'avez plus besoin tout le temps de cette quête de l'autre sexe, vous êtes donc libre, mais cela est rare.

Maintenant parlons vraiment du sujet, pourquoi la haine, le manque de respect entre les hommes et les femmes, la peur d'aimer, la peur d'être sous le joug de l'autre, la peur d'être esclave de l'amour fait qu'on rend l'autre esclave, qu'on l'écrase, le domine pour ne pas être esclave de ses attraits, c'est un des aspects de votre maladie.

Bien sûr tout cela vous le savez vient de cette longue histoire (d'un long karma..) de l'humanité, ou les femmes ont été presque toutes dominées et écrasées, blessées, considérées comme des choses et suite à cela vous avez obtenus dans la mémoire génétique, physiologique des femmes une révolte ou bien si ce n'est pas la révolte, c'est la séduction, la ruse et la manipulation. Donc on pourrait jeter la pierre à l'homme qui grâce à sa force, à sa froideur d'esprit a pu vaincre les éléments que la femme ne pouvait pas vaincre étant moins forte physiquement, plus émotive, plus sensitive tout près du berceau et cela était vu comme méprisable, parce que cela n'était pas la force qui tue les loups menaçants ou tue le bison pour le manger.

Donc on pourrait dire que peut-être l'homme à été jaloux aussi, que la femme accouchait et que lui n'avait qu'une petite semence. Donc ont pourrait jeter la pierre à l'homme, mais on pourrait aussi jeter la pierre à la femme qui se sentant humiliée ou se sentant perçue comme moins prend sa revanche par la séduction, par la provocation, la flatterie et le "charme" et pourtant vous voyez encore même aujourd'hui, cela souvent chez les jeunes qui n'ont pas encore appris le calcul, vous voyez encore des jeunes femmes qui ne cherchent pas particulièrement à exciter l'homme qui sont comme elles sont, toutes naturelles, qui sont simplement amoureuses, qui ont un certain émerveillement et que le jeune homme a aussi cet émerveillement et ce besoin sans aucun calcul et ils sont jeunes, ils n'ont pas encore de statut social ni de compte en banque, ni l'apprentissage que vous appelez les expériences amoureuses ou bien souvent il n'y a qu'une pratique de la ruse et de beaucoup de stratégie.

Ces jeunes dont je vous parle, parfois l'on s'en moque, mais ils sont admirables. Ils sont purs, innocents et parfois ils le restent. Ceux-là nous les bénissons et nous les protégeons, nous essayons. Donc l'autre doit être respecté pour ce qu'il est, il doit être admis. Si vous commencez à penser "celle là, il me la faut" ou celui-là "quand je le vois je perd mes moyens" et que suite à cela vous voulez tout gérer et tout dominer, vous n'êtes pas sur la bonne voie.

C'est la peur de souffrir, la peur d'être désarmé devant un autre être qui vous fait vous raidir et refuser l'abandon, quand vous êtes amoureux, vous vous jetteriez à l'eau pour l'autre, souvent sans réfléchir, mais cet état amoureux là ne peut pas durer toute une vie.

Donc ne refusez pas l'état amoureux, mais ne cherchez pas non plus à le renouveler sans cesse, parce qu'il se transforme normalement en un amour plus paisible, plus raisonnable et parfois plus réellement constructif.

Donc si vous aimez l'autre si l'autre vous attire, vous vous sentez un peu faible, perdu, c'est vrai, mais ne refusez pas cela.

Si vous aimez l'autre, si vous êtes perdu devant l'autre, mais que lui n'est pas perdu en face de vous et qu'il voit votre trouble, il peut vous dominer aussi, parce que le sentiment amoureux est alors perçu comme une faiblesse ou bien qui donne la réaction du pouvoir d'une manière tout à fait instinctive sans pour ça être réellement méchant, c'est parfois inconscient. Mais si l'un est plus amoureux que l'autre celui qui l'est moins exerce un pouvoir, c'est pour cela aussi que vous vous défendez d'être amoureux, pour ne pas être dominé.

Je vous parle actuellement surtout pour les pays dit "développés" où il y a toujours un peu ce calcul, cette réserve, cette mise en garde sur soi-même, ce manque de naturel et cela appauvrit les relations.

Maintenant je vais vous parlez des trois quarts de l'humanité ou la femme est vue comme un objet sexuel et une mère ... point final .. et cela est imputable aux hommes et aussi aux mères qui ont élevés ces hommes. L'homme est un dieu et la femme faible qui ne sait pas soulever un arbre est presque inutile, elle sert uniquement à refaire des hommes.

Cela a parfois été presque forcé par la pauvreté dans laquelle certains peuples ont été enfoncés et les modes de vie dures ou il fallait énormément travailler, très dur physiquement, les petits câlins n'étaient que de la bêtises.

Alors dans ces pays les femmes assises près du berceau se sont mises à compter, faire la comptabilité pendant que l'homme allait à la "chasse" ou tirait les arbres coupés et la femme est devenue ainsi spéculatrice, matérialiste et rusée.

Puis ce qui avait dans la caisse à compter devenait bien plus important que de regarder les dessins des enfants et la femme a exercé un pouvoir sur l'homme, parce qu'elle a géré l'argent, les marchandises, pendant que l'homme épuisé revenait du travail, elle a attrapé la tête froide. Donc je veux dire que le côté charmeur, érotique, exercé par la femme est faible chez les gens pauvres, mais la femme se déforme alors d'une autre façon, elle se défend, elle s'adapte, elle pousse aussi pour avoir le pouvoir.

Mais pourquoi y a-t-il une question de pouvoir ?, que ce soit en Chine ou en Floride, une question de pouvoir entre l'homme et la femme, cela ne devrait pas exister si vous étiez francs et honnêtes, parfois l'un est plus amoureux que l'autre, mais l'autre est tout de même amoureux...

Seulement il reçoit de son amoureux ou de son amoureuse, la sécurité ou la compréhension dans un travail difficile et il a une reconnaissance de cela, et bien pourquoi ne pas admettre cela l'un devant l'autre, si cette relation doit être comme cela et que cela arrange les deux partenaires, pourquoi ne pas le reconnaître l'un devant l'autre, alors il n'y a plus de pouvoir !, il y a un échange de bon procédé. Donc la difficulté très forte que vous avez tous dans le monde et je vous parle à l'heure d'Internet, la difficulté c'est l'échange vrai et bilatéral entre deux personnes, c'est idiot n'est-ce pas !, simple, c'est tellement primordial et comme toutes les choses primordiales l'ont ne s'en préoccupe pas, ont pense que cela est acquit.

Rien n'est jamais acquit, surtout pas dans le domaine de l'amour du couple, rien n'est jamais acquit, cela vous devez vous enfoncer tous dans la tête. Vous vous marier pour " toujours " avec les sacrements, les promesses et tous les amis, les belles robes et la belle cérémonie et la belle musique, pour "toujours" avec la larme à l'oeil... Et bien cela n'est pas vrai !, ce n'est pas comme cela que l'on sonne une clochette et que c'est pour toujours, non, ce pour toujours doit être renouvelé, tous les jours. Plaire à l'autre un petit peu chaque jour, pas en balançant son derrière, quoique cela peut se faire !, mais pas d'une façon à exercer un pouvoir.

Mais chaque jour la relation est à améliorer, rien n'est acquit pour toujours !, si vous vous enfoncer cela dans la tête, si le jeune couple dont je parlais tout à l'heure, qui a vingt ans, si j'étais leur père ou leur grand-père, je dirait " rien n'est acquit pour toujours ", vous devez cultiver votre amour comme l'on cultive une plante, que l'on l'arrose, qu'on la soigne, que l'on est attentif.

Mais attention si vous vous regardez le nombril toute votre vie à ce moment là, à quoi aura servi pensons-nous dans un premier temps, à quoi aura servi la quête spirituelle vers l'autre et l'expérimentation et le développement de la vie, la création et la construction qui fait que l'humanité marche, en somme cela est grâce aux couples, à tous vos couples que l'humanité est en marche, sinon elle serait assise à se regarder elle-même, et vous préférez marcher, n'est-ce pas ?

Donc il y a un danger pour ceux qui arrosent leur petit pot de fleur tous les jours, mais qu'ils ne pensent qu'à eux, parce qu'ils n'obéissent pas à la motivation première à laquelle vous avez été divisés. Mais ne les jugez pas, ne les critiquez pas, c'est parfois pendant une vie comme ça, qu'il est nécessaire de se regarder le nombril l'un l'autre et de se cajoler en s'emmitouflant l'un l'autre parce que c'était des gens qui pendant des vies et des vies n'avaient pas su être comme ce jeune couple dont j'ai parlé tout à l'heure, innocent et spontané, qui s'aime sans calcul, ils n'ont pas su être comme ça et ils n'ont pas su même réalisé une sexualité normale et épanouie, alors maintenant le gâteau qui avait été cassé et maintenant ils le réparent, très occupés à remettre en place les petites myrtilles qui étaient éparpillées sur la tarte, parce qu'ils avaient été privés et que cela ratait toujours, pendant des vies et des vies. Alors ne les jugez pas non plus.

Ou même parfois des gens généreux qui se pomponnent l'un l'autre, cela peut paraître parfois égoïste, mais cela est nécessaire aussi à de certaines étapes, mais cela ne doit pas être une grande règle générale de vie, je veux dire qu'en général pour la grosse majorité des gens, des couples, il faut un but, que ce soit d'avoir des enfants ou de faire quelque chose ensemble, donc en réalité vous n'êtes pas deux, mais vous êtes trois, l'homme, la femme et ce qu'il créent ensemble ou ce qu'il développent ensemble ou ce qu'ils ont à exprimer ensemble à la société, en somme c'est aussi leur enfant.

Cela ne veux pas dire aussi qu'ils doivent tout faire ensemble, ça aussi c'est très mauvais. Donc pour en revenir à tout les problèmes dans la sexualité actuelle et je parle maintenant pour l'Occident, les dangers, les choses qui empêchent l'amour du couple:

Premièrement, c'est d'abord la peur.

Deuxièmement, le goût du pouvoir qui se développe, suite à cela vient le manque de respect.

Quatrièmement, ne croyez pas que cela est arrivé, l'amour se construit tous les jours, rien n'est acquit.

Cinquièmement, il est souvent bon de créer quelque chose ensemble.

Sixièmement, il faut aussi que chaque individu aie sont respir personnel.

Et tout cela doit être dit l'un à l'autre.

Le préambule à tout cela s'est se parler,

c'est un dialogue bilatéral, honnête et le faire au moment ou cela convient.

Et maintenant je vais vous parler de la sexualité dans les pays pauvres ou les religions déformées utilisées et manipulantes ont oppressés les pauvres gens, les traditions de ses religions déformées et bien souvent aussi la pauvreté avec parfois hélas, aujourd'hui la promiscuité, la misère, par exemple on vend sa fille à Manille comme prostituée pour pouvoir réparer sa maison et abriter ses tout petits enfants. Donc là pour ces pays ... prions ...

Qu'ils ne se laisse pas envahir car la multiplication excessive d'avoir beaucoup d'enfants , savez-vous que cela est une forme de désespoir, de fatalisme et bien sûr de pauvreté, l'homme ne se contrôle pas, la femme qui n'est pas respectée, n'est pas aimée, se dit, au moins avec un nouveau petit bébé pendant quelques années je pourrai l'aimer, j'aurai quelqu'un à aimer et ainsi l'on fait des multitudes d'enfants et l'on ne les éduque pas et les parents sont épuisés.

Ces gestes de manquent de contrôle, parfois il y a même l'argent pour la contraception ou l'une ou l'autre forme de contraception qui manque, mais il n'y a pas l'espoir on se laisse aller comme on se laisserai aussi aller à boire et ainsi il y a des familles trop nombreuses et l'on ne sait pas bien s'en occuper, voilà aussi un handicap à la vie de couple et parfois au contraire l'homme, la femme et les enfants sont très solidaires et s'aiment parce qu'ils luttent ensemble pour vaincre les difficultés de la vie, ils sont parfois beaucoup plus heureux en famille que vous, mais pour cela en général la misère ne doit pas être trop grande.

Quand la misère est trop grande et que l'on n'as même pas les moyens de se faire pousser du maïs alors on prostitue ses enfants et l'Occident vient exercer sont pouvoir avec la pédophilie.

Cela est la grande misère. En général ce qui détruit les couples dans les pays pauvres c'est aussi le manque de respect, admettre l'autre tel qu'il est et reconnaître ses qualités, son utilité, sa véracité etc...

Il vous faut, que ce soit dans les pays riches ou les pays pauvres, il vous faut retrouver l'innocence de ce jeune couple dont j'ai parlé tout à l'heure, qui ne calcule pas, qui est émerveillé, bien sûr, vous ne serez pas ce jeune couple là, qui ne sera pas émerveillé toute sa vie, mais chacun des partenaires pourrait essayer de rester admirable pour l'autre, c'est aussi une formule pour garder un peu d'émerveillement, mais c'est très fatiguant, parfois il est préférable d'être vrai, de se faire plaisir un peu chaque jour l'un à l'autre, de ne pas calculer, de ne pas exercer de pouvoir, de retrouver la simplicité des enfants, qui ont l'attrait, l'innocence, l'instinct et la curiosité de l'autre.

Cela est plus difficile lorsqu'on est harassé de travailler beaucoup pour un maigre pécule ... de garder la curiosité de l'autre.

Mais alors comme d'ailleurs aussi quand les couples deviennent vieux, apprenez la compassion l'un pour l'autre, même si les petits défauts quotidiens peuvent paraître insupportables, qu'ils irritent un peu tous les jours.

Apprenez que vous soyez aisé ou pauvre ou encore si vous êtes vieux, que vous avez des faiblesses !, et bien, l'autre aussi en a aussi, et il en souffre comme vous.

Alors il peut se développer une tendresse mutuelle, une compassion, une acceptation et pourquoi pas de l'humour ?

Candide.

De la racine vient l'arbre, l'inverse est impossible.

Blop

Retour page d'Accueil.