< Synthèse d'un livre de Anne et Daniel Meurois-Givaudan Accueil Blop
Synthèse d'un livre d'Anne et Daniel Meurois-Givaudan. (Par Jean Hudon)
 
 

À nouveau, ces deux prolifiques auteurs français, travaillant en tandem depuis maintes années pour écrire des livres et donner des conférences, nous convient à travers leur dixième ouvrage à franchir une étape de plus dans le long cheminement évolutif qu'en toute simplicité ils partagent avec nous, une fois de plus. Livre-phare servant de point de repère dans un monde vacillant entre le désespoir et la confusion, pierre angulaire d'une radicale transformation de la conscience, cette nouvelle contribution à l'éveil collectif se veut directe et incisive pour débusquer toute tendance parasitaire à la paresse de l'âme et guider l'aspirant consciencieux vers une plus grande lumière intérieure.

Situant la trame de leur histoire dans une caverne isolée dans les montagnes himalayenne où un sage sans âge leur révèle un enseignement particulièrement bien adapté aux circonstances et au langage de notre époque, Anne et Daniel affirment sans ambages n'être que les instruments d'une Force plus grande qu'eux dont ils tentent de leur mieux de nous livrer le Message de Lumière. S'articulant autour des cinq grands éléments de la Nature servant de support symbolique à cette démarche initiatique, soit la Terre, l'Eau, le Feu, l'Air et l'Ether (ou conscience), leur propos vise à nous présenter sous un visage renouvelé la grande fête universelle du Wésak. Bien que peu connue en Occident, cette fête spirituelle traditionnellement célébrée à la pleine lune du mois de mai est un des points les plus forts de l'année où les hiérarchies des mondes éthérés s'unissent avec les âmes incarnées pour dispenser Amour, Lumière, Sagesse et Bénédictions. Mais ici, ce n'est pas tant le moment de cette célébration qui importe que l'esprit de réconciliation qui l'anime.

Nous entraînant à leur suite dans l'air raréfié des terres du Tibet où des moines commémorent à chaque année la venue au monde, l'Illumination puis le départ du Bouddha, Anne et Daniel nous révèlent les paroles recueillies auprès de ce maître de sagesse dont l'identité ne sera révélée qu'à la toute fin du livre. "Le Wésak", les instruit-il, "c'est l'union de deux Frères, la communion de deux faisceaux d'infinie Lumière que sont le Bouddha et le Christ. Le jour même du Wésak, l'Eveillé recueille à la source de l'Univers des univers la Force d'éclosion dont les hommes ont tellement soif. Il la remet au coeur du Christ qui lui-même instantanément l'insuffle à la surface de ce monde." Ces deux grands Principes, ou rayons de Conscience totale, explique-t-il plus loin, contribuent au travail de métamorphose que l'humanité devra connaître au cours des trois prochaines décennies pour entrer dans le nouveau cycle, et le Wésak est "l'instant sacré qui est désormais offert à tous pour canaliser l'Amour-Sagesse, la première fête active faisant du peuple humain conscient un élément de transmission du Divin."

Le monde est en vous.

Parlant sans détours, sans demi-teintes, l'Etre-Guide annonce sa volonté d'ébranler, de jeter à bas les fausses certitudes afin que la Réconciliation qui s'amorce se construise "d'un commun accord" sur des bases solides. Laissant de côté les discours creux et les rituels vidés de tout sens profond, il nous invite à nous prendre à la racine et à nous purger de notre torpeur. Son message ne s'adresse qu'à ceux et celles qui sont prêts à tout remettre en question et à ne point se satisfaire de quelques concepts superficiels glanés dans quelques livres ou du titre pompeux d'initié gratifié par quelque Ecole ésotérique.

Le monde à découvrir et à transmuter ne se trouve pas à l'extérieur mais en chacun de nous. C'est en soi qu'il faut expérimenter les réalités de la conscience nouvelle menant au véritable bonheur auquel tous aspirent. Les connaissances et le bonheur d'emprunt ne valent guère plus que le papier sur lequel on en parle. Le monde trouble que nous avons laissé se créer au sein de notre conscience doit être expurgé des paradoxes qui entretiennent la confusion. Si nous croyons en la survivance de l'âme, pourquoi craignons-nous la mort? Si nous acceptons que le hasard n'existe pas, pourquoi se rebeller contre ce qui échappe à notre contrôle? Si nous admettons qu'il est vain de rechercher la gloire, et que l'argent et les possessions ne sont qu'illusions, pourquoi y sommes-nous si attachés?

Il n'en tient qu'à nous de rejeter les idoles confortables d'une civilisation blasée pour aller au coeur de l'Amour, vivre plutôt que connaître, savoir plutôt que croire. Le Wésak est le point de départ qui nous est offert pour réformer, refondre notre "conscience d'être" afin que tombent nos écailles et brille la Lumière d'Amour infini du Dieu Universel qui sommeille en nous.

À titre d'exercice rédempteur, il nous propose de coucher par écrit notre engagement personnel, tel que dicté par notre coeur divin, envers nous-mêmes et envers l'Humanité. Une fois signé et caché en un lieu connu de nous seul, nous pourrons ensuite nous y référer au besoin, dans la tourmente ou le découragement, pour raviver la flamme de notre désir profond de transmutation.

Ce faisant nous aurons ainsi amorcé le processus de Réconciliation devant mener à notre réunification avec l'Essence divine en nous. Loin d'être un jeu puéril, ce voeu solennel est une chance que nous nous accordons à nous-mêmes de dépasser les limitations auto-infligées, véritable myopie de la conscience, qui entravent notre progression inéluctable vers la Lumière de la Source.

La première étape de notre Réconciliation doit passer par les racines profondes du sentiment de mal-être qui nous prend parfois à la gorge, comme si on étouffait par manque d'air vital. Engendré par la rupture, le rejet, le refus de reconnaître la Flamme qui vit en nous, ce mal-être est le signe qu'une Présence est bien là et attend que nous lui permettions de s'exprimer. Cette pulsion viscérale d'un autre regard, d'une autre conscience, peut nous guider, nous tendre la main pour nous aider à réapprendre l'amour de soi-même, code sacré déverrouillant notre Puissance d'aimer l'Autre. Une fois cette étape franchie, nous retrouvons cette capacité innée d'émerveillement devant tout ce qui nous entoure et l'on peut alors enfin reconnaître la présence du Sacré en toute chose.

La Terre consciente et vivante au sein de laquelle nous vivons, cette Matrice divine nourrissant toute Vie, ne nous apparaît plus comme séparée de nous, et l'illusion de dualité se fond dans l'expérience de l'Unité de tout ce qui vit. Ce regard neuf amène aussi à reconsidérer la conscience motivante à l'origine du moindre geste de la vie quotidienne. Chaque activité, chaque rencontre, même le geste le plus anodin deviennent alors l'occasion de considérer sous un jour nouveau l'état d'être qui nous habite et réaliser si c'est la joie et le plaisir ou bien la tristesse et l'ennui qui colorent et baignent notre manière d'être et de vivre.

Est-il nécessaire d'étouffer pour ressentir la dichotomie débilitante qui trop souvent déchire notre être en deux? Le chemin du bonheur passe-t-il nécessairement par la souffrance? Non, bien sûr. Il suffit d'avoir juste un peu la volonté d'aimer, de bien vouloir se débarrasser d'un orgueil désuet et encombrant, et alors la Réconciliation entre l'Orient et l'Occident de nos valeurs et de nos réalités peut commencer, l'ego peut accepter de devenir l'instrument du Maître de Sagesse qui vit en nous plutôt que de s'affubler tel un guignol grotesque du chapeau de maître. La Flamme de l'Amour, Souffle puissant de l'Immortel, pourra dès lors rayonner tel mille soleils, à chaque instant de notre existence, apportant guérison, joie et paix à tout ce qu'elle effleure de sa radiante éclatante de bonté.

Ainsi profiterons-nous pleinement du privilège unique et précieux qui nous est accordé de vivre en ce corps de chair et de Terre, en ce monde fertile en expériences riches de tant de leçons, et nous réaliserons en toute conscience l'intense bonheur qu'est le fait d'être vivant, tout simplement.

Communier avec l'eau.

Grande Force purificatrice capable de dissoudre les incrustations les plus épaisses, les plus lourdes, accumulées depuis des siècles d'errements dans l'obscurité de l'ignorance et de l'oubli, agent sacré de nettoyage capable de détacher les croûtes d'égocentrisme pétrifiées, l'Eau de Vie est la seconde clé que le Wésak peut nous aider à découvrir. Accrochés aux paroles coulant de Source de leur sage guide, Anne et Daniel nous révèlent que l'eau, quelle qu'en soit la provenance, possède un pouvoir de régénération peu connu qui ne s'active que lorsqu'une certaine attitude intérieure d'accueil de sa subtile Essence rénovatrice est exercée au moment de son absorption.

Cette communion avec l'Esprit de l'eau peut se faire discrètement en tous lieux et circonstances, en s'ouvrant intérieurement sur tous les plans vibratoires et en buvant chaque gorgée dans un esprit de joie légère et spontanée, participant ainsi consciemment au travail purificateur et libérateur de l'Eau de Vie.

Suivra alors graduellement une fluidification de la conscience qui laissera tomber des siècles de préjugés comme on se débarrasse de vieilles lunettes déformantes devenues inutiles par la régénération de la perception. L'être en cheminement cessera alors de tout juger selon des critères dépassés et s'ouvrira à la possibilité d'une profonde révolution spirituelle. L'apathie fondra sous le Souffle chaud de cette ère nouvelle qui s'amorce, l'imagination retrouvera ses ailes, l'amour fleurira sous chaque pensée. Libéré du carcan d'une vision réductionniste imposée par un ego dominateur, l'être se décrispera tel un papillon étirant ses ailes au sortir de sa chrysalide, prêt à s'envoler vers les cieux de l'accomplissement de sa divine destinée.

Rappelant que le sang qui circule dans nos veines a comme l'eau qui le compose la propriété de se charger d'émotions et de pulsions, accumulant ainsi au fil des ans une charge vibratoire, source de tensions inconscientes, l'Etre-Guide explique ensuite que certains de nos aliments, et tout particulièrement la chair d'animaux morts en abattoir dans des circonstances terrifiantes, ajoute à cette charge vibratoire stressante qui, si elle est trop lourde, freine l'essor de la conscience en éveil. Une plus grande part d'aliments d'origine végétale ne pourra donc que faciliter la dissolution des réflexes de crispation. Mais cela ne suffit pas.

Le Pardon en tant que nourriture psychique de la pensée joue aussi un rôle vital dans le processus de régénération de l'être, en nous libérant des chaînes de l'auto-culpabilité et de la haine rancunière et colérique que nous entretenons parfois à notre insu envers autrui. Libéré de cette entrave, nous saurons nous mettre dans la peau de l'autre, voyant et ressentant les choses selon sa perspective, apprenant ainsi ce qu'est la véritable compassion.

Pour clarifier ce qui doit être examiné lucidement, compris à fond, puis libéré de sa gangue emprisonnante d'inconscience, il nous est ensuite vivement recommandé de dresser une liste exhaustive des raideurs, angoisses et pulsions dont nous avons conscience et qui entravent notre avance. Une fois identifiées et pour bien illustrer le détachement qui s'impose et notre volonté affirmée de ne plus s'identifier avec ces faiblesses et limitations, un petit rituel symbolique mais fort éloquent est suggéré: pliez votre feuille pour en faire un bateau de papier et dès que possible allez déposer celui-ci sur l'eau d'une rivière après en avoir enflammé le mât.

Puis, abordant un autre aspect de la transformation profonde de la conscience humaine présentement en voie de réalisation à l'aube de l'ère du Verseau, et aussi reliée à l'Esprit de l'eau, les auteurs nous rapportent un long discours sur la nécessité de redonner sa place au Principe féminin en nous. Longtemps dominés par la polarité masculine et encore souvent aux prises avec les excès du " moi-je " égocentrique, les êtres humains poussés par les vents de l'évolution redécouvrent aujourd'hui la confiance en la Vie et la force intuitive propre au pôle féminin de la Nature Universelle. Ce pôle récepteur, stimulé par l'énergie libératrice du Wésak, accueille les énergies d'Amour ramenant l'équilibre au sein de chaque homme et chaque femme, amorçant ainsi les grandes Retrouvailles, la profonde Réconciliation entre le Créateur et ses créatures.

Eteindre les braises de l'ego.

Un feu nous dévore de l'intérieur. Tel un "homme-revolver, constamment sur la défensive et prêt à l'agression", l'être humain s'est enroulé dans les voiles obscurcissant des mécanismes de défense de l'ego. Il en a perdu le sourire, car rares sont les occasions où un authentique sourire né des tréfonds de l'âme et reflétant un véritable bonheur de vivre se dessine sur ses lèvres. Sourires de politesse, sourires moqueurs ou grimaces mercantiles de circonstance afflubent plutôt son visage d'un succédané trompeur masquant sa profonde tristesse et la grande déchirure entre l'âme, écartée de sa vie quotidienne, et l'ego dominant qui contrôle tout ce qu'il touche en fonction de ses intérêts bien personnels. Ses règles du jeu se résument à ceci: "Je te donne si tu me donnes..., je t'aime à condition que tu m'aimes."

Rongé par ce cancer invisible, chacun de nous se délecte de sa propre suffisance, croyant tout savoir, jugeant de tout, ne pensant qu'à moi, moi, moi. Pour le mettre à nu, le traîner au grand jour hors de sa cachette dans les replis de notre propre conscience, il faut agripper ce " moi-je " par le col et lui parler bien en face. Demandez-lui qui il est au juste et ce qu'il veut. Nommez-le s'il le faut. Mais dites-vous bien que ce n'est pas un ennemi, loin de là ! L'ego n'a de raison d'exister que pour servir de canal, d'instrument entre les mains de l'âme, rayonnant de par sa qualité intrinsèque d'expression le degré d'éveil atteint par l'âme dans sa quête quasi éternelle d'identité.

Mais comment désarmer les défenses mises en place au cours des années d'aveuglement précédant le moment de l'Eveil? Par le rire tout simplement! Ne pas se prendre au sérieux, savoir rire de soi, voilà l'antidote idéal au poison insidieux de l'orgueil faisant enfler l'ego hors de toute proportion. Et puisque dans le fond c'est la peur qui motive avant tout l'ego, rien ne sert de l'attaquer de front. Il ne s'en rebellerait que de plus belle. Le sentiment d'impuissance et d'infériorité à la base de sa peur profonde ne peut être guéri que par une dose soutenue d'amour.

Aimons-nous donc avec nos peurs et nos impuissance et apprenons à respirer profondément et surtout à expirer consciemment toutes ces tensions, fruits de l'agitation désordonnée d'un ego apeuré. Ne tombons surtout pas dans le piège de l'angoisse, de la crispation mentale permanente. Arrêtons net le train de pensées qui les nourrit et accordons-nous quotidiennement quelques minutes pour pratiquer cette respiration consciente afin de mieux expurger notre être de ce brasier qui nous consume de l'intérieur.

Chaque difficulté ou frustration que la vie place sur notre route n'a qu'un but: mettre à l'épreuve notre volonté naissante de ne pas se laisser piéger par les réactions automatiques de défense et de contre-attaque de l'ego, pour plutôt voir en quoi cette circonstance n'arrive pas justement à point pour nous enseigner quelque chose sur nous-mêmes. "Quel est ce lieu de votre être, en manque de paix, qui a été touché? Faites l'effort de l'identifier, allez jusqu'au bout de la démarche en cherchant le pourquoi du pourquoi sans faire de concession. Promenez-vous dans les méandres de vos raisons, de vos prétextes, ainsi que l'on découvrirait un jardin pour la première fois." Tels sont les sages conseils que l'Etre-Guide prodigue à Anne et Daniel.

En prenant ce recul vis-à-vis de cet aspect de soi-même, on développera ainsi un autre niveau de conscience qui peu à peu s'extirpera du filet des émotions et des automatismes, nous permettant alors de réévaluer les fondements de la perception que nous avons de nous-mêmes et des valeurs et principes qui motivent nos pensées et nos agissements. Mais la seule et unique clef de la réussite de ce long processus de réforme interne de la conscience est la volonté de le faire. Sans vouloir profond et durable, né d'un abandon conscient à la Lumière-phare de l'être divin en soi et inlassablement ravivé dans le creuset de la méditation, de la communion avec cette Lumière intérieure, rien ne sera accompli. Une confiance inébranlable, empreinte d'une joie sereine, s'établira graduellement alors que ce canal de Vie du vouloir divin s'établit au creux de notre être au fil des plongées conscientes vers la Source de Tout.

Avec cet abandon progressif au vouloir de l'Essence immortelle en chacun de nous naîtra aussi une nouvelle conscience dont la principale caractéristique est d'être bien ancrée dans l'instant présent, indifférente aux souvenirs du passé ou aux projections des futurs possibles. Aux aguets au coeur de la seconde qui passe, tel un animal à l'affût de sa proie, nous ne pourrons plus ainsi être le jouet des peurs de toute nature et des émotions et passions dévorantes qu'elles déclenchent.

Un autre exercice bien simple est proposé pour affermir le contact avec la Source en soi. Les yeux clos, visualisez une sphère de lumière bleue flottant au-dessus de votre tête. Une fine pluie de gouttelettes d'or en émane, vous lavant de toutes vos impuretés. L'Union sacrée de chaque cellule, chaque atome de votre corps avec toutes les particules de l'univers se réalise. Puis la sphère bleue descend en vous, coulant dans vos veines telle un Fluide scintillant, vous inondant de paix tel un baume régénérateur. Une Joie sans limite, fruit de l'Amour qui germe du sein de cette Communion, rayonne de tout votre être, transmutant les braises de l'ego en un Feu solaire purificateur, vous invitant vous aussi à devenir Soleil en ce jour du Wésak, et à chaque jour du reste de votre existence.

Un air au parfum de lumière.

Rien ne sert de vouloir changer les autres et le monde. Il suffit de rayonner l'exemple de sa propre métamorphose et le reste viendra de surcroît. Bien que l'être en éveil se cabre et se révolte devant les abus et iniquités innombrables qui ont cours dans le monde, seule la calme résolution d'un coeur libéré du tourment de sa propre peine, respirant la beauté infini de l'azur, pourra infléchir le destin collectif par l'effet de sa Lumière-Sagesse intérieure.

Unifiez la respiration consciente de l'Energie libératrice du Wésak à la Flamme de Vie qui palpite en votre coeur. Laissez ce flot vital s'épandre à chaque cellule de votre corps par l'entremise du sang pompé par votre coeur, ce muscle infatigable, réceptacle de votre Essence vitale la plus précieuse. Ainsi connaîtrez-vous l'Illumination ouvrant la porte de votre être intérieur à ce "courant d'air divin" pénétrant votre dos à la hauteur de vos omoplates puis sortant à l'avant de votre corps, descendant du sommet de la tête et s'irradiant jusqu'au bout des doigts et des orteils. Nul n'est besoin de visualiser cette bouffée d'énergie cristalline pénétrant votre corps. Elle existe réellement, tangiblement, elle est presque palpable tant sa venue subite est puissante et perceptible.

Ce Souffle de Vie est l'outil par excellence qui nous est offert aujourd'hui pour "désentartrer tous les canaux de Vie dans lesquels l'ego a dressé ses barricades." Mais en dépit de toute leur bonne volonté, les millions de gens qui suivent séminaires et cours spirituels pour stimuler l'éclosion de cette conscience élargie en eux font bien souvent fausse route, trop obsédés qu'ils sont par les désirs d'ordre mental créés par une ego encore omniprésent. Quel est le but de cette "course à l'initiation" sinon la glorification de l'ego? Bien que certains instants sublimes élèvent effectivement le niveau de conscience, la fixation sur ses problèmes personnels encouragée par certaines méthodes favorise une sorte de jouissance intellectuelle qui se repaît de sa propre auto-analyse.

Ce narcissisme pseudo initiatique doit laisser la place à une véritable Quête de Lumière qui se sert de chaque instant de la vie quotidienne comme laboratoire d'apprentissage de sa propre Vérité. À travers le Service auquel nous sommes tous appelés et l'abandon progressif de tout but strictement personnel, la véritable immersion dans l'expérience évolutive de l'incarnation nous donnera une abondance de fruits qu'aucune connaissance livresque ni aucun diplôme d'initié ne pourront jamais nous apporter.

Et il n'est point nécessaire de draper ce mouvement d'éveil collectif d'un étendard quel qu'il soit. Ainsi il est beaucoup question d'un Nouvel Age à votre époque. Si cela peut vous servir, peut vous aider à vous reconnaître entre vous, ceux et celles qui se veulent artisans de la Réconciliation, utilisez ce terme... "mais de grâce n'en faites pas un pivot inébranlable, une bannière à votre façon. L'Age véritablement nouveau se passera d'étendard et de rituels. Il naîtra dès que vous l'aurez clairement conçu en vous." Cet avertissement prend tout son sens lorsque l'on observe combien l'être humain a la fâcheuse habitude de répéter inlassablement les mêmes erreurs en se créant toujours de nouvelles forteresses, de nouvelles conventions sociales destinées à encadrer, réglementer, puis fossiliser même les élans les plus spontanés et authentiques vers la Lumière.

De même nous recommande-t-on de fuir tous les faux semblants et artifices que l'on utilise pour paraître plutôt qu'être. Laissons de côté les uniformes, qu'ils soient complet veston à cravate et fard à paupière sur fond de " permanente " ou jeans utilisés pour paraître décontracté. Vivement l'authenticité qui respire de vérité. Tel est le signe révélateur de la mutation profonde qui transforme de l'intérieur le visage du monde. Une puissance d'Amour contagieuse fait se transformer un à un les êtres homme-femme incarnée sur ce globe en autant de soleils pulsant, irradiant, de leurs pensées s'alimentant à la Source divine en eux, des ondes bénéfiques allumant par effet de résonance sympathique la Flamme purificatrice de l'Eveil en chaque être rencontré.

Cette expérience d'être un soleil rayonnant d'Amour est un autre des multiples pouvoirs divins accordés aux êtres qui cheminent en toute conscience vers l'accomplissement de leur métamorphose. Ce parfum d'Amour, de Lumière embaumant l'atmosphère autour de ces êtres est l'exhalation de ce nouvel Air que le Wésak apporte à ce monde en quête de sa propre libération.

Mais attention! À nouveau, gare aux pièges subtils que l'ego rusé, habile manipulateur et as du camouflage toutes catégories, vous tendra! Oeuvrer pour sa libération, vouloir découvrir son Christ intérieur, voilà de magnifiques intentions qui peuvent, si on n'y prendre garde, cacher une autre stratégie de fuite et ne faire éclore la fleur de l'éveil qu'au niveau purement intellectuel, sous l'effet d'une volonté exclusivement égocentrique. La spontanéité créatrice, l'abandon sacré, la confiance active et l'amour altruiste, voilà les véritables signes indiquant la direction de la Voie du Juste Milieu.

Un élan vers la Lumière.

Parvenus à ce point, tout semble dit. Pourtant l'Etre-Guide leur réserve encore plusieurs révélations surprenantes. D'abord la Joie qui peut, qui doit imprégner chaque regard, afin de dissoudre nos résistances. Réalisons-nous combien notre perception limitée du monde dépend du regard étroit par lequel nous filtrons tout ce que nous percevons? Un simple changement de perspective intérieure change littéralement toute la réalité qui nous entoure. Ce regard, cette conscience neuve que nous sommes invités à porter sur le monde est le pouvoir de co-créateurs, d'artisans de la réalité totale, qui sommeille en chacun de nous. C'est aussi le Verbe créateur par lequel nous pouvons projeter les semences d'une ère nouvelle.

Par ce Verbe, dont le pouvoir créateur se déclenche entre autres par l'utilisation consciente du chakra de la gorge, nous pouvons modeler l'Ether, cette substance éthérique omniprésente qui imprègne tout. Que ce soit par l'émission de la syllabe sacré " AUM ", ou par l'absorption dans le profond silence qui n'est en fait que le Son parfait, une Présence merveilleuse peuplée d'une infinité de vibrations, nous cesserons d'alimenter le verbiage général qui engorge le monde éthérique, alimentant ainsi "un fantastique parasitage de l'espace mental de cette planète".

Occasionné par "l'activité psychique brouillonne de chacun" et amplifié par le barrage de désinformation manipulatrice des médias, l'Ether est surchargé de cette pollution d'idées fausses et d'émotions négatives et seul un désengagement individuel de cette frénésie collective pourra éventuellement mener à un allégement de l'atmosphère dans laquelle nous baignons tous.

Un avertissement sérieux est donné quant à l'existence d'une hiérarchie de l'Ombre, sorte de Gouvernement occulte mondial qui tente par tous les moyens d'imposer sa dictature, tout particulièrement en manipulant les médias d'information dans le but d'uniformiser les opinions pour mieux asservir l'espèce humain à ses fins néfastes. Inutile de se révolter ou d'entreprendre une lutte passionnée contre ce système, ce serait entrer dans son jeu. Ce qui ne veut pas dire de se taire. Fermeté et Amour seront les balises d'une parole qui s'exprimera avec calme et ferveur pour laisser s'exprimer les mots qui sauront faire justice à l'être de Lumière qui s'éveille en nous. La grande noblesse de l'âme qui a réalisé ses origines divines s'exprimera alors dans toute sa lumineuse simplicité.

Dans cette démarche, deux conseils essentiels résument tout: "Purifiez votre langage et vous purifierez votre contact avec le monde. Purifiez votre pensée et vous rendrez plus limpide votre perception du monde."

Une autre malformation de la pensée dont il faut aussi se libérer à tout prix est ce réflexe d'opposition systématique, sorte de pulsion antagoniste qui nous fait jeter un regard froid, rempli de jugement, sur tout ce qui est extérieur à nous et à nos idées. Tactique utilisée depuis toujours par l'ego pour asseoir sa domination sur autrui et ainsi compenser sa crainte d'infériorité en se plaçant toujours en position de supériorité, ce travers de la conscience objective est le principal obstacle à la perception intuitive qui ne peut émerger des profondeurs de l'être que lorsque le canal conscient est libre de toute réaction agressive et dominatrice.

Ainsi chaque être en voie de libération pourra-t-il oeuvrer ouvertement, là où il vit, à l'avènement de cette ère nouvelle, guidé en cela par la volonté d'Amour qui grandit en lui. Ce travail actif et positif dans le monde servira à préparer la voie pour les Grandes Retrouvailles que l'Etre-Guide annonce à Anne et Daniel pour très bientôt. "Mon intention", dit-il, "est de vous faire comprendre que, d'ici peu, vos consciences vont être touchées par d'autres consciences, et que cet événement fait aussi partie de votre éveil.

La société terrestre a actuellement un urgent besoin d'être transfusée... et elle va l'être de l'intérieur et de l'extérieur. (...) Attendez-vous à de proches retrouvailles avec non pas des «extraterrestres», mais avec certains de vos grands frères. Ce sera beau..."

Entre-temps, il nous exhorte à sortir du "troupeau des endormis", à rejeter le joug de l'endoctrinement, de l'intoxication globale orchestrée par les manipulateurs d'âme au service de l'Ombre. Bien que cela puisse ressembler à une forme de folie aux yeux des autres encore subjugués par le puissant charme envoûtant de la matière, il ne faut pas hésiter à extérioriser la joie communicative qui nous habite et partager avec tous les fruits de notre éveil. "Il faut enfin oser être". Ainsi, à l'unisson avec les millions d'autres Reconstructeurs atteints de la même "folie sacrée", nous continueront "à tisser un gigantesque réseau souterrain par lequel un souffle nouveau va être offert à l'humanité."

Un prodigieux raz de marée de transformation, déclenché par la contagion d'éveil par la base de nos sociétés, fait tomber un à un tous les totalitarisme et régénère notre bonne vieille Terre, réalisant ainsi la promesse de Paix, d'Amour et de Retrouvailles du Wésak. Et le seul but de cet élan collectif vers la Lumière, "c'est le chemin qui mène de vous à vous, c'est de vous retrouver."

Ainsi parlait un maître dont je ne vous révélerai pas ici le nom - mais cela est-il si important ? - vous laissant le soin de découvrir par vous-mêmes son identité et bien d'autres perles de sagesse à la lecture de "Wésak - L'heure de la Réconciliation".


Un livre que je vous recommande également : Le Voyage à Shamballa - Un pélérinage vers Soi.
Même auteurs - Editions Arista.

//js.francite.com/compteur.js'>